Dieu est impertinent, quel bonheur !

Je copie ici un extrait de « Conversations avec Dieu », de Neale Donald Walsch

Rafraichissant…  !

Conversation avec Dieu

Neale Donald Walsh       Un jour, j’ai commencé à écrire un livre intitulé Dieu est un sandwich au salami.

Dieu      Cela aurait été un très bon livre. C’est Moi qui t’en ai donné inspiration. Pourquoi ne l’as-tu pas écrit ?

Neale Donald Walsh       J’avais l’impression de blasphémer. Ou du moins, d’être horriblement irrespectueux.

Dieu      Tu veux dire merveilleusement irrespectueux ! Qu’est-ce qui t’a donné l’idée que Dieu n’est que « respectueux » ? Dieu est le haut et le bas. Le chaud et le froid. La gauche et la droite. Le respectueux et l’irrespectueux.

Penses-tu que Dieu soit incapable de rire ? T’imagines-tu que Dieu n’apprécie pas une bonne blague ? Crois-tu que Dieu soit dépourvu d’humour ? Je te le dis : c’est Dieu qui a inventé l’humour.

Dois-tu parler tout bas lorsque tu Me parles ? L ‘argot et la langue populaire ne sont-ils pas dans Mes cordes ? Je te le dis, tu peux Me parler comme à ton meilleur ami.

Crois-tu, vraiment, qu’il y ait un mot que Je n’aie jamais entendu ? Un spectacle que Je n’aie jamais vu ? Un son que Je ne connaisse pas ?

Penses-tu que Je méprise certains tandis que J’en aime d’autres ? Je te le dis, Je ne méprise rien. Rien ne Me repousse. C’est la vie, et la vie, c’est le cadeau ; le trésor indescriptible ; le saint des saints.

Je suis la vie, car Je suis l’étoffe de la vie. Chacun de ses aspects a un but divin. Rien n’existe (rien) sans qu’il y ait une raison comprise et approuvée par Dieu.

 

Extrait de Neale Donald Walsch

Conversations avec Dieu, Tome 1, J’ai Lu, p.81


Leave a Reply